Menu

Liquidation des régimes matrimoniaux – Avocat au Barreau de Paris

Liquidation des régimes matrimoniaux

Tout savoir sur la procédure de liquidation des régimes matrimoniaux

La liquidation des régimes matrimoniaux est souvent une source de déchirement entre les conjoints en mésentente. Maître ASSOUAD vous apporte à ce propos des solutions pour un meilleur partage des biens. Il vous donne les informations pertinentes sur la procédure à suivre et les différentes étapes indispensables à la liquidation des régimes matrimoniaux. Expérimenté en droit privé, en droit des affaires et en droit international, il vous aide à obtenir tous les avantages d’une bonne procédure judiciaire. Le régime matrimonial peut avoir des clauses complexes de partage de biens. Avant de procéder à la signature de cet accord, il faudrait recourir aux conseils d’un professionnel. Maître ASSOUIAD vous présente de manière détaillée les avantages et les inconvénients de cet accord en fonction de votre situation financière. Si vous êtes accompagné d’un bon avocat, le partage se fera sans doute de manière plus équitable. Le patrimoine de la famille est partagé en fonction des intérêts des enfants. Comme le divorce est source de tension, il est possible que l’un des époux saisisse le juge en appel pour contester le premier partage établi. Durant cette étape, le cabinet vous apporte tout son soutien sur le plan juridique.

 

Un avocat aux compétences étendues

liquidation des régimes matrimoniaux

Les compétences de Maître ASSOUAD sont très étendues en matière de séparation. Il fait une étude avancée de votre cas pour vous trouver la formule de partage appropriée et adaptée à votre situation. Le patrimoine est partagé après l’examen d’un certain nombre de données. Tout d’abord, les sources de dépenses communes du foyer doivent être prélevées. C’est le cas du paiement du loyer, des différentes factures et abonnements liés à l’eau, à l’électricité, au gaz et à la communication. Un point d’honneur peut aussi être mis sur les dépenses liées aux redevances fiscales de la famille. Ensuite, c’est le problème des dettes qui doit être résolu. Le patrimoine commun, qui fait l’objet d’une dette commune, doit être remboursé avant d’engager la procédure de partage. La famille débitrice doit s’acquitter de cela afin d’éviter les malentendus entre les parties. À l’inverse, les biens ne seront pas partagés sans connaître le sort des créances communes. S’il y a une possibilité de recouvrer les créances, l’avocat vous aidera dans les démarches. Maître ASSOUAD déploie les moyens suffisants pour vous offrir les meilleurs résultats et mise sur un partage équitable.

Contactez-nous

Consultez également :

Besoin d’informations ? Nous répondons à toutes vos questions

Contactez-nous

Actualités
  • Cancer du bitume

    Le cancer dit du « bitume » n’est pas encore une maladie reconnue comme une maladie ...

Voir toutes les actualités
Plan d'accès 27 rue de la boetie
75008 Paris

Voir le plan d'accès